Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 (1/1) le bro / what’s the point of robbery when nothing is worth taking ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ECRIVAINRACONTE-NOUS UNE HISTOIRE
avatar
Débarquement : 02/09/2017
Messages : 287
Face : gigi h.
Erika Al-Mokri
sweet darkness

Lun 4 Sep - 12:05
“It's all romanticism, nonsense, rottenness, art.”CLAN AL-MOKRI ɞ Papa est banquier, maman créatrice de lingerie, la jeunesse a été dorée, l'éducation privilégiée. Ils sont hongro-iraniens et s'ils ont fait le tour du monde en première classe, ils n'ont jamais foutu les pieds à Téhéran, parce que papa s'est barré pour fuir la théocratie. La vie a toujours été facile, la réputation de la famille est pratiquement impeccable, ils font des dons aux associations caritatives et si les enfants aiment faire la fête, ils présentent assez bien pendant les soirées mondaines organisées par maman pour qu'on ne leur reproche rien.BENEDEK AL-MOKRI ɞ 25/26 ans ɞ receleur d'artmicky ayoub / aj abualrub / devran taskesen
L'art, ça ne s'achète pas, ça se trafique. L'art, ça ne s'achète pas, ça se vole. Amour du risque ou goût pour les belles choses, besoin de vitesse ou rébellion tardive, peu importe comment il en est arrivé là. Il tient une galerie d'art qui lui sert de vitrine et dans l'arrière boutique, il s'arrange avec les douanes, les taxes, les réglementations. Ses clients, ce sont des pontes de la mafia, des criminels qui ont réussi, des gens qui veulent des pièces uniques, précieuses et qui sont prêt à tout pour avoir ce genre de raffinement. Il vole des œuvres d'art, des objets rares, des pièces d’orfèvrerie, on le paye en liquide, en or, parfois en drogue, de temps en temps en filles. Il a un pied dans la légalité, l'autre dans l'immoralité, fils de banquier qui profite de la notoriété de papa pour sembler bien sous tout rapport.

LITTLE SIS / Ils ont quelques années d'écart, des millions de souvenirs en commun et pourtant, ils ne se sont apprivoisés qu'une fois l'âge adulte. Il faut dire qu'elle était chiante quand elle était petite, à le suivre partout, véritable ombre désireuse de grandir trop vite et réclamant d'être de toutes les fêtes, de toutes les sorties. En dépit, elle était sa protégée, elle l'est encore et il a parfois du mal à voir qu'elle n'a plus 14 ans, qu'elle a un boulot, qu'elle parle de cul librement, que son boulot, c'est même de parler de cul librement.

BFF / (cf scénario) L'homme de main, l'acolyte, l'autre moitié de son business et puis surtout, son écho. Ils se complètent, se connaissent par coeur, se font confiance... du moins, tant qu'il ne touche pas à Erika.

deep inside 2017
Revenir en haut Aller en bas
 
(1/1) le bro / what’s the point of robbery when nothing is worth taking ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans Liberté de flatter il n ya point d éloge flateur...
» y a-t-il un point de non retour ?
» La clé USB semble ne pas être reconnue. Un message m'indique 'Point d'entrée introuvable'.
» Pourquoi... A-t-on un point de côté quand on court ?
» La dentelle au point d’Alençon

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
deep inside ::  :: nasty people :: full of lust-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: